gamers2-the-new-ocelotes-team-comes-into-existence-hand-in-hand-with-ozone-gaming-530c83942c40c

Dans la pratique il ne faut que quelques clics pour créer son équipe dans un jeu vidéo. Il suffit d’une charte et de quelques personnes dans WoW, de 5 joueurs dans League of Legends etc….

Mais avant d’en arriver là, avez-vous vraiment pensé à tout ? Avez mesuré l’impact sur votre temps personnel ? Avez-vous pensé les objectifs de l’équipe et avez-vous seulement pensé comment procéder au recrutement et à l’organisation interne ? Quand on regarde de plus près, ça en fait des questions.


Se poser les bonnes questions : « pourquoi voudrais-je créer une équipe/guilde ? »

Avant de constituer une équipe, la première chose à bien penser est « pourquoi voudrais-je créer une équipe » ?

Si la réponse à cette question est « parce que je veux être le chef » ou « je veux lui donner un nom et un logo méga cool », vous pouvez vous arrêter là ! L’esthétique et l’égocentrisme ne sont pas de bonnes raisons. Non pas que je veuille juger les raisons qui vous animent mais la motivation est le ciment qui fera en sorte que votre projet tiendra dans le temps. Car si la raison est l’une de celles cités ci-dessus, une fois votre nom et votre logo créés vous aurez atteint votre finalité et il y a fort à parier que le reste vous lassera très vite. Au mieux vous abandonnerez l’équipe, au pire vous ne voudrez plus vous investir dans une autre structure.

Il vous faut un objectif terre à terre, une vrai utilité à rassembler des joueurs qui vous feront confiance et qui s’investiront chez vous, par exemple :

  • Un joueur d’une trentaine d’années (ou plus) peut se dire : « je joue depuis un certain temps mais ne trouve pas de structure me correspondant. Je veux monter une structure moins sélective mais avec plus de gens de mon âge, avec une vie similaire et n’ayant pas forcément les mêmes moments de libre qu’un joueur plus jeune »
  • Un joueur faisant parti d’un groupe d’amis peut se dire : Mes amis et moi avons un niveau très différent et trouver une structure pour toute la tribu n’est pas possible, de plus nous souhaitons jouer ensemble et non être séparés de part notre niveau »
  • Un joueur de bon niveau peut se dire : « mon équipe ne me convient plus, je souhaite créer mon propre groupe avec d’autres joueurs du même niveau »
  • Un joueur lambda peut se dire : « je suis attiré par le côté organisationnel et souhaite monter mon équipe pour les piloter, organiser des matchs etc… »

Ce ne sont que quelques illustrations de raisons que l’on pourrait qualifier de « valables » car si vous avez lu entre les lignes vous avez remarqué qu’à chaque fois vos intentions vont conduire à faire démissionner de leur équipe certains joueurs et à vous faire confiance. Créer une équipe n’est donc pas un objectif personnel, c’est un objectif d’équipe ! Sans joueurs il n’y a pas de capitaine, il ne faut pas l’oublier.

Si vous doutez de ne pouvoir tenir la durée et les difficultés ou si vous doutez de vos motivations le mieux peut être d’attendre 1 à plusieurs mois pour savoir si l’envie est toujours là. Si l’envie est éphémère, elle ne durera pas et vous serez content d’avoir pris le temps.


Se poser les bonnes questions : « En quoi consiste la gestion d’une équipe ? »

Comme expliqué plus haut, la gestion d’une équipe ne se limite pas au côté plaisant (création d’un logo, définir le nom de l’équipe, s’afficher en tant que capitaine), je dirais même que cette partie est… secondaire !

La gestion d’une équipe est comparable au rôle du manager dans une équipe en milieu professionnel, vous aurez à gérer :

  • la paperasse (règlement de guilde, dossiers d’inscriptions aux compétitions, …)
  • l’activité de votre équipe (planning d’équipe, heures d’entraînement ou de raids, …)
  • la communication de votre équipe (mettre en place un site/forum, faire connaître votre équipe, recruter…)
  • les conflits internes/externes (conflit avec une équipe adverse en compétition, joueur difficile dans votre équipe à recadrer)

Vous aurez beau gérer à merveille les 3 premiers points, le plus important reste le dernier ! C’est votre capacité à gérer les conflits qui donnera à votre structure la longévité souhaité. Un conflit mal géré et votre structure peut se scinder ou donner une mauvaise image d’elle.

Là encore, posez-vous les bonnes questions, suis-je capable d’assumer certaines pressions, d’être sur plusieurs fronts à la fois ? Suis-je en mesure de dégager assez de temps pour gérer mon équipe et être là lors des matchs ? Est-ce que dans la vie je suis plutôt concilient ou l’inverse suis-je plutôt assez nerveux et donc pas forcément le mieux placé pour ce rôle ?

Si vous avez pris le temps de lire cette première partie du guide, sachez que vous avez déjà fait plus que d’autres qui se lancent dans leur projet sans réfléchir.

Si vous avez réellement réfléchit à votre projet en étant honnête avec vous-même et que tout semble concorder avec vos idées, vous ne faites déjà plus partie que d’une petite minorité.

Enfin si vous avez encore quelques doutes, n’oubliez pas qu’il est toujours possible de vous essayer en tant que manager / manager adjoint dans une équipe existante avant de tenter l’aventure en solo. Contrairement aux idées reçues, ce n’est généralement pas le meilleur joueur de l’équipe qui prend cette place, c’est parfois même l’inverse ! Et les managers sont presque plus recherchés que les joueurs ! Si si je vous assure. Pourquoi ? Parce qu’aimer jouer n’inclue pas d’aimer s’occuper de la paperasse, de l’organisation des matchs et du planning de l’équipe et que gérer une équipe veut dire également passer moins de temps pour soi et donc à jouer.

Je vous dis à très vite pour la suite de ce guide 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>