Google Adsense se démocratise depuis un bon moment maintenant mais il y a toujours autant de questions sur la toile et toujours aussi peu de réponses ! Etant moi-même intéressé par le sujet, il m’a fallu un moment pour trouver des réponses satisfaisantes. Nous verrons dans un guide en 3 parties comment exploiter cet outil…


PARTIE 1 : RENTABILISER SON SITE/BLOG


« Google Adsense… Kézako ? »

Google met à disposition des webmasters plusieurs outils donc les 3 plus connus sont :

  • Google Analytics qui permet de suivre les statistiques de son site et donc d’améliorer sa visibilité
  • Google Adwords qui permet de faire de la pub pour son entreprise/site/blog…. via Google qui dispose de nombreux espaces publicitaire Adsense
  • Google Adsense qui permet de placer des encarts publicitaires de Google sur son site en échange d’une rémunération

« Mais ça marche comment Adsense ? »

Lorsque vous placez une pub Adsense sur votre site, celle-ci sera visible (à condition que vos visiteurs n’aient pas de bloqueur de pub) à tous vos visiteurs. Google rémunère cette location d’espace publicitaire (terme important pour la 3e partie de notre dossier) au « clic », ce qui veut dire que chaque fois qu’une personne clique sur la pub de votre site vous touchez une rémunération de l’ordre de quelques cents. Il faut donc un paquet de clics pour en tirer une rémunération satisfaisante, encore plus si vous souhaitez en tirer des revenus conséquents.


« Si je clique en boucle sur ma pub, vais-je devenir riche ? »

Non, Google est loin d’être stupide et repère rapidement les abus. D’ailleurs si vous optez pour Google Adsense, vous devrez signer la charte d’utilisation qui vous engage à ne pas cliquer sur vos pubs afin d’éviter de fausser les statistiques de votre site. Ne pas respecter ce point conduit à la fermeture de votre compte Adsense.


« Quelle rémunération peut-on espérer toucher ? »

Malgré de nombreuses recherches, aucun calcul exact ne ressort clairement. De nombreux facteurs entrent en jeu comme le secteur (immobilier, nouvelles technologies…), la période de l’année (période estivale creuse), ou le contrat négocié entre les entreprises et Google. Le site www.tonwebmarketing.fr propose en revanche un résumé très bien fait :

  • 100 euros par mois pour 5000 visites par mois (100 clics par mois, si les annonces sont optimisées, et dans une niche chère et ciblée, comme les assurances ou le luxe)
  • 100 euros par mois pour 10000 visites par mois (150/200 clics par mois, si les annonces sont optimisées, et dans une niche ciblée mais pas réputée comme chère)
  • 100 euros par mois pour 30000 visites par mois (300/400 clics par mois, si les annonces sont moyennement optimisées, et dans une niche particulière)
  • 100 euros par mois pour 50000 visites par mois (400/500 clics par mois, dans un site très général)

« Mon site couvre plus de 50 000 visites par mois mais les rentes ne suivent pas… pourquoi ? »

Comme expliqué plus haut, la gestion de publicités n’a pas d’indicateurs fixes. En revanche plusieurs critères peuvent influencer la performance de votre site :

  • Publique visé par votre site : Plus votre site est généraliste (traitant de plusieurs sujets différents) moins le nombre de clics sera élevé et inversement. On en déduit que Google analyse vos centres d’intérêt lorsque vous naviguez sur son moteur de recherche ou que la firme américaine scrute le contenu de votre site pour générer la pub adéquate… voir les deux à la fois !
  • L’offre et la demande : Si votre site traite des pierres rouges en Colombie, il y a fort à parier qu’aucune entreprise n’ait de publicité à faire dans ce domaine. Adsense vous proposera donc des publicités génériques sur les protéines, les sites de rencontres etc. En bref, des publicités avec un faible intérêt pour vos lecteurs et donc un faible taux de clics. Les nouvelles technologies et les jeux vidéo sont des secteurs plus propices.
  • Audience de votre site : Plus votre site sera visité et plus la probabilité d’avoir des clics va augmenter. Si vous pensiez vivre de votre site de guilde, autant dire que c’est un rêve mort… à moins que votre guilde s’appelle Millenium 😉 !
  • Pertinence de votre contenu : Plus votre contenu est clair (et en rapport avec le sujet de votre blog) et plus le nombre de clics sera élevé… Ceci valide donc la théorie énoncée plus haut selon laquelle le choix de la publicité exposée par Google dépend du contenu de votre site. Pour faire simple, si vous parlez de choux, de carottes et de concombres vous aurez des pubs dans ces 3 catégories. Si vous ne voulez que des pubs sur les carottes il faudra axer vos articles sur les carottes pour appuyer ce mot clés.
  • Position de vos publicités : les articles en webmarketing vous le diront, mettre une pub en pied de page n’est pas le mieux, elle doit être intégrée au décor du site, à des endroits pertinents. L’œil du lecteur évacue de manière systématique le contenu des colonnes pour se focaliser sur le bloc central du contenu. Créez vos espaces publicitaires à différents endroits et surveillez leurs statistiques (taux de clics). Veillez à ne pas surcharger votre site en pubs, ceci diminuerait la qualité et l’intérêt de votre contenu pour les lecteurs.

Ces indicateurs ne vous assureront pas à eux seuls de faire de votre site une machine à sous. Il vous faudra penser à créer un contenu de qualité pour fidéliser vos lecteurs, à réaliser un design soigné et à vous intéresser au référencement. Ces critères indirects amèneront à coup sur plus de monde sur votre site augmentant le nombre de clic.


Conclusion

Vous l’aurez compris, bien que simple d’utilisation, Adsense mérite une attention toute particulière pour obtenir une rente même faible. Il faudra consulter régulièrement vos indicateurs pour comprendre pourquoi tel espace publicitaire fonctionne mieux qu’un autre mais aussi veiller aux indicateurs de Google Analytics pour une meilleur gestion de votre contenu. Contrôlez l’activité de votre site, les pages les plus visitées ainsi que les périodes d’accroissement pour connaître les attentes de vos lecteurs.

Adsense est un moyen de gestion pour rembourser l’hébergement de votre site ou réintégrer ce budget pub dans votre propre campagne publicitaire Adwords. Vivre d’Adsense est moins courant (voir très rare) et si c’est votre cas… vous savez déjà tout ça 😉

En espérant que cette présentation vous a aidé à y voir plus clair. Nous aborderons les rémunérations Adsense sur Youtube dans la prochaine partie de ce guide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *